Augmenter la flexibilité psychologique des thérapeutes

matriochka-300x249-150x150

Quelle est l’influence de la supervision sur la flexibilité psychologique des thérapeutes? C’est la question à laquelle ont souhaité répondre Jason Luoma et Jennifer Plumb-Vilardaga en étudiant les répercussions d’une formation ACT prolongée ou non par un travail de supervision.
Ils ont comparé deux groupes de thérapeutes ayant assisté à un atelier de formation ACT de deux jours. L’un des deux groupes était suivi en supervision par téléphone pendant six séances sur trois mois. L’autre groupe n’était pas supervisé à la suite de l’atelier de formation.

Au final, le groupe supervisé présentait une flexibilité psychologique plus importante, notamment, ces thérapeutes étaient davantage capables de ne pas éviter leurs émotions difficiles lors de la rencontre avec les patients, de mieux se distancier des pensées pénibles apparues au cours de leur travail de clinicien, et plus généralement, de mieux prendre en compte leurs propres ressentis au cours du travail avec les patients.

La flexibilité psychologique du thérapeute revêt une grande importance au cours du processus thérapeutique. Une bonne flexibilité psychologique côté thérapeute permet certainement d’initier plus facilement l’acceptation et la distanciation avec les pensées chez les patients.

Cette recherche pilote n’a malheureusement pas évalué si les résultats thérapeutiques obtenus par les thérapeutes supervisés étaient meilleurs, mais nul doute qu’une telle recherche verra le jour bientôt.

A suivre donc…

Source: Luoma, J.B., & Plumb Vilardaga, J. (2013). Improving therapist psychological flexibility while training Acceptance and Commitment Therapy: A pilot study. Cognitive Behaviour Therapy, 42, 1-8.
(résumé de l’article ici)

3 comments for “Augmenter la flexibilité psychologique des thérapeutes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *