Il fait toujours beau au-dessus des nuages

Les pilotes d’avion sont toujours bien bronzés. Normal, ils passent une bonne partie de la journée au plus près du soleil. C’est un peu une lapalissade, mais il faut se rappeler que le soleil brille toujours dès qu’on a passé la couche nuageuse. A 10 000 mètres d’altitude, inutile de vérifier la météo : il fait toujours beau. C’est très difficile à imaginer quand on est sous la grisaille ou la pluie, mais il existe un lieu privilégié où les nuages forment un matelas sur lequel s’allonger pour mieux profiter du soleil. Il s’agit simplement de dépasser les nuages…

Accéder au Soi comme contexte, c’est un peu comme passer au-dessus des nuages. On prend de la hauteur pour embrasser notre horizon psychologique dans son intégralité. On voit les nuages, mais ils sont sous nos pieds. On ressent la tristesse, la colère, la honte, l’anxiété et toutes ces réjouissances, mais comme un géant a les pieds dans la boue et la tête tout là-haut, près du soleil.

On peut alors avancer tranquillement vers notre destination. Et bronzer.

[Cet article intéresserait quelqu’un dans votre réseau? Partagez!]

8 comments for “Il fait toujours beau au-dessus des nuages

  1. Laurence Perez-Séguélas
    février 12, 2019 at 11:23

    Merci pour le mélange de poésie et de sagesse
    C’est un cadeau précieux à recevoir
    Bonne journée Jean Louis

    • JL Monestès
      février 12, 2019 at 11:26

      Merci!

  2. Nathalie Camart
    février 12, 2019 at 1:16

    Inspirant.. motivant… Apaisant.. joli message ! Merci.
    Nathalie

    • JL Monestès
      février 12, 2019 at 3:14

      🙂

  3. HERVE LE BLAIS
    février 12, 2019 at 8:43

    J’aime beaucoup ta métaphore Jean Louis, je pense qu’elle va m’aider à aider certains patients, merci à toi !
    Hervé de Paimpol

    • JL Monestès
      février 13, 2019 at 5:37

      Très content que ça aide Hervé !

  4. covallou
    février 14, 2019 at 7:52

    Excellent et très stimulant
    En fait notre vision n’est souvent qu’une interprétation
    Changer son angle de vue et avoir conscience de ses ressources renforcent nos possibilités de danser avec le chaos avec souplesse .
    il faut juste se rappeler et même pendant les tempêtes que le soleil brille toujours quelque part pour nous
    Sylvie

    • JL Monestès
      février 14, 2019 at 8:27

      Toujours !

Laisser un commentaire