Darwin comme superviseur clinique!

Maîtriser les processus évolutionnistes de la psychothérapie processuelle

(click on the flag up right for the English version of this workshop)

Atelier En ligne des Vendredi 15 et Samedi 16 janvier 2021

Objectifs de la formationGenèse de cet atelierUn modèle intégratif?Qu’allez-vous apprendre?Infos pratiques/inscription – L’intervenant – Aller plus loin

ACCEDER AU FORMULAIRE D’INSCRIPTION

* Objectifs de la formation

Cet atelier est le tout premier à proposer, en français comme à l’international, l’application en psychothérapie des principes évolutionnistes, au centre de la psychothérapie basée sur les processus (PBT), la thérapie d’acceptation et d’engagement (ACT) et de la théorie des cadres relationnels (TCR). En se basant sur le Méta-Modèle Evolutionniste Etendu des processus de changement proposé par Steven Hayes et al. (2019) et sur la TCR , vous y découvrirez comment utiliser les processus évolutionnistes dans votre pratique clinique quotidienne. Sans avoir besoin de connaissances spécifiques sur l’évolution ou en biologie, vous serez guidé.e pas à pas, et apprendrez à

  • conceptualiser les situations cliniques selon les principes évolutionnistes
  • construire un plan thérapeutique en utilisant ces principes
  • développer vos compétences cliniques selon les principes évolutionnistes et évaluer quelles sont vos pratiques actuelles qui s’intègrent déjà dans cette démarche

La théorie de l’évolution est le “modèle des modèles” (Hayes et al., 2019). La sélection naturelle et les processus évolutionnistes gouvernent tout le vivant, en incluant les comportements, les pensées, les émotions, l’attention, la motivation et le Soi. Ces processus peuvent être utilisés par les thérapeutes pour aider les patients à évoluer, à trouver une adaptation à leurs émotions, à leurs pensées et à leur environnement.

* Cet atelier est l’aboutissement de vingt années de réflexions à propos de l’évolution et de leur application dans ma pratique clinique

Je nourris depuis longtemps une passion pour l’évolution de l’Homme et pour les grands singes. J’ai passé ma troisième année à l’université à lire tout ce qui passait à ma portée sur ces questions, parfois au risque de rater mon année ! A cette époque, j’ai lu un article, qui fait maintenant référence, dans lequel BF Skinner (1981) a proposé l’idée que l’apprentissage opérant, qui gouverne un grand nombre de comportements, s’appuie sur le même mécanisme que la sélection naturelle.

Depuis, cette question d’un parallèle entre l’évolution à l’échelle de l’espèce et de l’évolution de chacun.e de nous n’a cessé de me passionner. Le tout premier article que j’ai publié, en 2000, portait déjà sur l’utilisation du modèle évolutionniste en psychologie. J’ai ensuite poussé plus loin ma réflexion dans mon ouvrage Changer grâce à Darwin, dans lequel j’ai proposé l’utilisation des principes évolutionnistes pour changer nos comportements quotidiens. Enfin, avec Steven Hayes, nous avons avancé depuis 2016 dans la compréhension et la prise en charge des troubles psychologiques en utilisant les processus évolutionnistes. Nous avons publié quatre chapitres sur cette question.

Bien que l’article de Skinner (1981) ait fait date, un rapprochement avec les sciences de l’évolution n’a eu lieu que récemment, au travers d’un ouvrage auquel j’ai eu le plaisir de contribuer, fruit de la collaboration entre chercheurs en science comportementale contextuelle et en sciences de l’évolution. La science comportementale contextuelle, et plus généralement la psychologie, ont beaucoup à apporter aux sciences de l’évolution. Nous pouvons également beaucoup apporter aux patients en nous appuyant sur les principes découverts dans les sciences de l’évolution.

* L’utilisation des processus évolutionnistes s’inscrit-elle dans un modèle intégratif?

Il est toujours difficile de définir ce qu’on entend par “modèle intégratif” en psychothérapie… Pourtant, des exercices psychothérapeutiques élaborés dans des modèles différents peuvent être intégrés à une pratique thérapeutique, à condition que les processus visés soient communs. En tant que « modèle des modèles », le modèle évolutionniste fournit un cadre d’intégration robuste et productif, dans lequel peuvent être utilisées des démarches issues de n’importe quelle approche thérapeutique. En d’autres termes, n’importe quelle méthode qui contribue à augmenter la variation comportementale fonctionnelle, à reconnecter à des parties significatives de l’environnement afin de bénéficier de meilleurs facteurs de sélection, et qui aide à maintenir des comportements adaptés, peut être considérée comme une utilisation pertinente du modèle évolutionniste en psychothérapie.

* Qu’allez-vous apprendre au cours de cet atelier?

CONNAISSANCESCOMPETENCES
– Les différents niveaux de sélection

– Les principes évolutionnistes et leur application aux comportements

– La place du comportement dans l’évolution

– Les mécanismes du langage et de la cognition et leur impact sur l’évolution de l’espèce humaine

– Comment les principes évolutionnistes et du langage expliquent les troubles psychologiques
– Conceptualiser une situation clinique et construire un plan thérapeutique en termes de processus évolutionnistes

– Accroître la variabilité et la flexibilité comportementale, cognitive, émotionnelle des patients

– Mettre en contact les patients avec une vaste palette de facteurs de sélection des comportements (notamment symboliques)

– Aider les patients à organiser des contextes favorisant une sélection adaptée de leurs comportements

– Apprendre à mieux varier et sélectionner vos comportements en tant que thérapeute  

– tailler un biface comme au paléolithique

“Rien n’a de sens en psychologie, excepté à la lumière de l’évolution”

(presque Theodosius Dobzhansky)

* Informations pratiques

L’atelier aura lieu en ligne les vendredi 15 et samedi 16 janvier 2021 de 9H30 à 12H45 et de 14H00 à 17H15 (Heure de Paris) grâce au logiciel Zoom (les informations de connexion vous seront communiquées après inscription).

*Frais d’inscription:

Inscription individuelle : 350 euros

Au titre de la formation continue (salariés, FIFPL, etc.): 500 euros

NB: Pour l’organisation de la prise en charge au titre de la formation continue, merci de procéder à l’inscription à l’aide du formulaire ET d’envoyer les coordonnées de votre établissement et de la personne en charge de la formation continue à qui adresser la convention de formation à secretariat@flexibilitepsychologique.fr

Flexibilité Psychologique est Datadockée

ACCÉDER AU FORMULAIRE D’INSCRIPTION

* L’intervenant

Jean-Louis Monestès est Professeur de psychologie et psychothérapeute. Il est l’auteur de plusieurs chapitres sur les processus évolutionnistes en psychologie clinique avec Steven Hayes et David Sloan Wilson, de plusieurs ouvrages sur l’ACT, dont Changez grâce à Darwin, et explore l’application des principes évolutionnistes en psychologie depuis 20 ans. Superviseur ACT, il est aussi responsable de l’équipe Psychologie Clinique et Processus Cognitifs du Laboratoire Interuniversitaire de Psychologie de Grenoble-Chambéry (c’est aussi un tricheur car cette photo commence à ne plus trop ressembler à la réalité…)

*Pour aller plus loin, lectures complémentaires

La psychologie clinique est une science de l’évolution appliquée

Comprendre la différence avec la psychologie évolutionniste

Lire mes chapitres avec Steve Hayes (en anglais)